Comparaison avec le Jarvik 7 et l’AbioCor

 

Jarvik 7

AbioCor

CARMAT

Prothèse interne/externe

Prothèse en partie interne et en partie externe

Totalement implantée

Totalement implantée

Matériaux utilisés pour la prothèse

Matériaux non bio et non hémocompatibles

Matériaux non bio et non hémocompatibles

Matériaux bio et hémocompatibles

Poids de la prothèse

Prothèse en partie interne et en partie externe de plus de 40 kg

900 grammes

900 grammes

Volume de la prothèse

Important et en partie extérieure au corps

Encore trop important et pas adapté aux petites cages thoraciques, ceci risquant de provoquer des hémorragies et des infections

Totalement identique au volume des ventricules remplacés

Facilité de mouvement du patient

Faible (utilisation d’un compresseur extracorporel pesant plus de 40 kg et ne permettant pas une vie proche de la normale)

Moyenne (problème de la lourdeur de la console-batterie externe au patient)

Forte (boîtier de surveillance  externe et batteries porté sans effort par le patient, dès qu’il sera utilisé des batteries-piles à combustible)

Risques iatrogènes[2]

Forts (infections, caillots de sang)

Moyens (grosseur de la prothèse provoquant des risques d’hémorragies, absence d’hémocompatibilité) mais système de passage des informations et de l’énergie électrique par voie transcutanée limitant les risques d’infection

Faibles à moyens : reste à supprimer la voie percutanée (passage d’un fil traversant la peau derrière l’oreille gauche) en lui substituant la voie transcutanée  (projet à l’étude actuellement)

Régulation du rythme cardiaque

 Faible

Bonne : Boîtier de commande implanté dans l'abdomen pour contrôler et surveiller la fonction cardiaque. Une console externe permet au patient de réguler son rythme cardiaque

Excellente : Auto-adaptabilité physiologique grâce à son électronique embarquée.



[2] Cf. Glossaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site